Atlas des Grandes Fonctions Métropolitaines-Energies

Ce chapitre de l’Atlas des Grandes Fonctions Métropolitaines aborde l’énergie dans la métropole sous deux aspects : d’abord il s’agit au travers d’un état des lieux de bien comprendre comment les différents systèmes énergétiques en présence (électricité, gaz, réseaux de chaleur, et réseaux de froid) s’inscrivent dans la réalité métropolitaine, quel en est le fonctionnement, quelle en est aussi l’inscription spatiale: des canalisations pour transporter mais aussi des m2 pour décompresser, passer de la haute tension à la basse tension, ou extraire/produire de la chaleur, du froid, etc. Mais surtout, dans un second temps, il tâchera de donner les principales clés de compréhension sur les nombreux changements qui s’amorcent à travers l’exploitation ou le renforcement de nouvelles énergies, en particulier les énergies renouvelables et de récupération (ENR & R), les dynamiques d’efficacité énergé- tique à l’œuvre aujourd’hui, ou encore les nouveaux usages et les nouvelles consommations.
Ce changement de paradigme induit donc une évolution de l’héritage technique des infrastructures en présence, pour tendre vers des systèmes davantage hybrides où à travers la transition numérique, l’imbrication des réseaux, l’émergence des circuits courts et la participation citoyenne. Le mélange des genres pourrait constituer la base du futur système énergétique métropolitain. Il interroge aussi la capacité du système à faire face à ces évolutions, et invite en tout cas l’ensemble des acteurs de la Ville à intégrer au mieux la complexité de ces évolutions, et leur traduction concrète dans le territoire, pour co-construire la ville durable et intelligente de demain, la Ville post Kyoto, post-carbone.

Attachment(s)

Associated space

Paris